I-Simple - Désencombrement

Comment devenir minimaliste ?

Se poser les bonnes questions

Avant toutes choses, une réflexion s'impose, prenez le temps, soufflez un peu, ce n'est pas une course. Vous connaissez sûrement les TODO listes...
Établissez des priorités sur votre liste de choses à faire (todo liste). Pour chacun des points qui figurent sur votre liste, posez-vous les questions suivantes :
cela va-t-il avoir un impact qui perdurera au-delà de la semaine ou du mois ? En quoi cela va-t-il modifier mon travail, ma carrière ou ma vie privée ?
En quoi cela peut-il faire avancer l'un de mes objectifs à long terme ? À quel point cet objectif est-il important ? À la lumière de ces réponses, les tâches dont l'impact est le plus fort vous apparaîtront plus clairement. Même si cela peut vous sembler quelque peu fastidieux au début, vous verrez qu'avec un peu d'entraînement, cette opération ne vous prendra plus que quelques minutes.
Commencez par les objectifs qui vous tiennent le plus à cœur. Identifiez d'abord clairement les objectifs que vous aimeriez atteindre dans l'année, puis planifiez vos tâches de manière à faire progresser ces objectifs u n petit peu chaque jour.
Imaginons , par exemple, que vous ayez trois objectifs à longue échéance. Chaque jour, choisissez d'accomplir au moins une des tâches de votre liste qui vous rapprochera de ces objectifs. Vous aurez ainsi la certitude d'effectuer les tâches au plus fort impact puisqu'elles sont en relation directe avec vos objectifs à longue échéance.
C'est de cette réflexion, et seulement d'elle que le minimaliste qui est en vous se révèlera. Ne croyez pas que cette approche, d'adopter un mode de vie tournée vers le minimalisme, vous arrivera tout cuit, après une soirée à y réfléchir, le changement passe par l'action, et la patience.

Se fixer des limites

En se fixant des limites, on se contraint à faire des choix, à privilégier l'essentiel et à tirer ainsi tous les bénéfices du concept du minimalisme.
Non seulement pour les tâches qui figurent sur nos listes, mais aussi pour tout le reste. Dans tous les domaines de votre vie, fixez des limites. Vous avez trop d'emails sur votre messagerie ? Ne les relevez que deux fois par jour et ne répondez qu'à cinq d'entre eux à chaque fois.
Vous serez ainsi amené à travailler plus efficacement, à privilégier le qualitatif au quantitatif. Le problème réside donc dans le fait que nous n'avons pas de limites.
C'est comme partir faire du shopping sans se fixer à l'avance un budget à ne pas dépasser: vous aurez tendance à acheter un tas de choses dont vous n'avez pas besoin.
Mais si vous vous êtes fixé un budget maximum (par exemple 100 euros), vous n'achèterez que le strict nécessaire et rentrerez avec beaucoup moins de choses inutiles. Nos vies entières sont comme ça : nous vivons sans limites.
Même si cette liberté semble fort agréable au premier abord, nous tombons vite dans l'excès.
Et nous n'avons pas assez de place pour tout entasser. De même, essayer de tout faire est ingérable. Il est impossible de tout intégrer dans nos vies. Cela nous pénalise à tous les niveaux.
Nous avons tendance à entasser les choses et à croire que cela nous enlève un poids, mais c'est là tout le contraire, c'est le désencombrement matériel qui nous libère l'esprit et pas le contraire.



L'essentiel est sur : Blog Minimaliste

I-Simple